logo afn

ForêtNeuchâtel

Marché du bois

Résineux situation compliquée, excellent prix pour les chênes

(situation février 2019)

En 2018, la filière suisse de la forêt et du bois n’a pas échappé aux catastrophes. Les tempêtes ont couché des millions de m3 de bois en Suisse et en Europe. De plus, l’été a été très sec. De nom-breuses forêts ont souffert du manque d’eau. Les bostryches ont proliféré dans de nombreuses régions. Les conditions ne sont pas optimales pour l’année 2019 qui débute. Heureusement, au niveau suisse, la situation conjoncturelle et la filière bois se portent toujours bien. On estime que la demande pour la construction bois sera aussi solide que ces dernières années.

Toutefois, de nombreuses scieries disposent de stocks de bois brut encore importants. Leur appro-visionnement est garanti. Par conséquent, la demande en bois des petites scieries régionales est faible. Les grandes scieries nationales ont quant à elle une demande modérée.

En France, la situation est toujours délicate. La conjoncture et la construction bois français ne décollent pas.  La demande pour des grumes résineuses de la part des scieries proches de la frontière est faible à moyenne et le franc suisse se renforce à nouveau.

Ailleurs en Europe, la situation est également préoccupante. Autant en Italie qu’en Allemagne, Au-triche, Slovaquie et Slovénie, les tempêtes et les bostryches ont fait d’énormes dégâts. Les utilisa-teurs de bois sont sur-approvisionnés.

Le marché du bois en Suisse est fortement impacté par la situation dans ces pays limitrophes. Les prix sont sous pression.

Pour les feuillus, la situation est favorable. Les chênes obtiennent toujours d’excellents prix. La de-mande pour les grumes de hêtre et de frêne est soutenue avec des prix en hausse.

Dans ce contexte, les recommandations sont les suivantes :

• Les scieurs locaux et Franc-Comtois ont besoin de bois frais de bonne qualité. Les besoins de cette clientèle doivent être satisfaits, mais juste pour répondre à la demande. Les prix doi-vent être acceptables (cf. Recommandations 2018-2019), sinon il faut repousser les coupes normales résineuses jusqu’à ce que les stocks abondants soient résorbés et que la demande des scieries soit à nouveau élevée.
• Les bostryches se reproduisent particulièrement rapidement sur les chablis d’épicéa ; ces ef-fets ne seront cependant visibles qu’au printemps. Rester attentif à la situation et prendre des mesures en conséquence.
• Privilégier les coupes feuillues.
• Ne pas couper de résineux sans avoir un acheteur !